jeudi 13 juin 2013

Débat: la technologie au service de l'Eglise ?

De plus en plus, on en parle (et pas que sur la RTS): l'Eglise doit-elle prendre le train des nouvelles
technologies? Internet, Blog, Facebook ou même Twitter: quid?

En formation cette semaine avec les jeunes ministres de mon Eglise, je suis sensible à ce changement de paradigme dans notre société: en tant qu'Eglise, est-on réellement prêt à prendre le train (en marche) des nouvelles technologies? Et surtout, quel est le rôle que nous avons à jouer dans notre façon d'être Eglise et dans notre rôle à jouer dans l'éducation des jeunes pour les réseaux sociaux? et enfin, est-ce notre rôle?

Lors de mon examen de consécration, de nombreuses questions m'ont été posées sur le blog, ses limites, le temps que cela me prend, etc. Est-ce réellement notre vocation ministérielle d'être présent sur internet et les réseaux sociaux ?

Présent oui, mais comment?

La question, pour moi, n'est pas si compliquée. Dans une société où le grand paradoxe est celui de vouloir toujours plus se protéger (caméras, alarmes anti-vol) tout en s'exposant toujours plus sur les réseaux sociaux (voir à ce titre l'excellent billet de Pierre Durieux sur les 7 péchés capitaux des réseaux sociaux), l'Eglise doit, selon moi, être là où sont les gens: sur le web! Et dépasser nos angoisses, nos peurs de ne pas tout contrôler, nos craintes d'y perdre trop de temps: ce n'est pas perdre du temps, c'est être présent, c'est témoigner de l?Evangile là où sont les gens!

Oui aujourd'hui, au XXIe siècle, je crois fermement que nous avons à dépasser la vision d'Eglise sous-jacente dans ce commentaires d'une collègue pasteure: "au lieu de passer du temps sur ton blog, à écrire des articles et répondre aux commentaires, tu ferais mieux de lire des livres de théologie!". Oui mais non. Oui c'est important, mais en même temps être là au milieu du monde, là où sont les gens, n'est-ce pas tout autant important? n'est-ce pas le coeur de notre vocation d'Eglise?

Etre présent, oui mais comment? That is the question ! Et surtout, savoir comment gérer cela: qu'est-ce qu'on dit? comment on le dit? Quelles sont les limites à poser?

Je rêve d'un module de KT sur Facebook, sur le partage, sur les dangers (par ex: voir toutes les questions d'espionnage PRISM) et les points positifs des réseaux sociaux. Au fond, travailler sur l'image...

Sans aller plus loin, j'aimerais essayer de lancer (à la Werner Günther) un débat avec les questions suivantes:
1. Comment l'Eglise doit-elle être présente sur le net et dans les réseaux sociaux?
2. Comment l'Eglise doit-elle gérer les liens entre éducation religieuse (KT) et éducation à la gestion des réseaux ?
3. Quels liens peut-on trouver entre l'Evangile et les réseaux sociaux ?

Vos commentaires et positions sont donc les bienvenus! Vivons le débat! Et pour nous aider à réfléchir, vous pouvez écouter l'émission 3615 "Si Jésus avait eu un compte Facebook" pour la discussion...