samedi 16 juillet 2016

Face à la tentation, Dieu nous donne la force


  • Lecture de l’Evangile de Luc 4, 1, 1-11 et orgue (bref)
  • Lecture de 1 Corinthiens 10,13-17 

Chers frères et sœurs en Christ,

Qui parmi vous n’a jamais rêvé avoir une baguette magique, qui n’a jamais rêvé avoir des supers
pouvoirs ? Et si vous pouviez avoir des supers pouvoirs, justement, et que vous pouviez choisir, ce serait quoi ? Etre invincible, immortel, faire revenir les défunts, voler, se téléporter, avoir le pouvoir de changer les choses en aspect ou en profondeur, changer tout ce que je touche en or, guérir les malades d’un claquement de doigts, remplir les églises en tapant des mains… Et vous, si pouviez choisir un super pouvoir, ce serait quoi ? réfléchissez-y un instant… (réponses libres)

Les super pouvoirs, on en a tous rêvé même si l’on sait que c’est irréaliste, irrationnel.

Les supers pouvoirs, c’est une tentation : tentation de ne pas accepter notre nature humaine avec ses limites, ses fragilités.

Qui parmi nous n’a jamais été tenté ? (qu’il lève la main ou se taise à jamais) Oui chers frères et sœurs en humanité, la tentation est un thème qui nous touche tous… Et peut-être encore plus en profondeur qu’avec une pomme ou du chocolat… Et Luc insiste sur cela : Jésus, pleinement homme et pleinement Dieu, doit passer par le désert, par la fragilité, pour entrer dans son ministère. En bref, on pourrait dire que l’épreuve des tentations est nécessaire pour approfondir son humanité et se faire vraiment proche de nous.

Les tentations de Jésus

Alors, « cap ou pas cap’ ? » Par trois fois, le diable, littéralement le diviseur, vient souffler ces paroles : peux-tu vraiment le faire ? en es-tu vraiment capable ? Trois tentations qui symbolisent l’entier des tentations humaines :
a) La tentation de dominer la création en donnant l’ordre à une pierre de se transformer en pain, tentation de ne pas accepter les choses comme elles sont, de modifier les choses pour son propre intérêt
b) la tentation du pouvoir et la négation de l’humilité d’une part, et de la relation entre le père et le fils d’autre part ; en bref, la tentation de l’idolâtrie…
c) la tentation de Dieu, de se prendre pour Dieu, ou d’utiliser sa Parole en vue de ce que l’on veut…

 Les réponses de Jésus

A la tentation, Jésus répond par l’Ecriture citée fidèlement:

a) Devant la tentation de dominer la création, Jésus répond : Ce n’est pas seulement de pain que l’homme vivra. D’autres évangiles continuent : mais de toute parole qui sortira de la bouche du Seigneur, comme nous l’avons chanté tout à l’heure. Quelle profondeur dans cette phrase : oui ce n’est pas seulement la nourriture matérielle qui nous fait vivre, mais bien les paroles. Ces paroles qui nous font vivre, comme : « merci », « je t’aime », l’humour qui nous permet nous sentir vivant, ou un verset biblique. Sur Facebook, j’ai proposé cette semaine à mes amis de partager un verset ou une parole humaine qui les fait vivre, les voici :

  • Ce que vous faites au plus faible d'entre les miens c'est à moi que vous le faites.
  • ''On ne comprend pas ce que Dieu veut de nous, la seule chose dont nous soyons sur c'est qu'il nous aime''
  • C'est que tu as du prix à mes yeux, tu comptes beaucoup pour moi et je t'aime (Esaie 43)
  • Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi.
  • Selon Tes ordres, sois mon appui et je vivrai ; / Ne déçois pas mon attente" (Ps 119,116).
  • "Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance." Jer 29:11
  • "Pour entrer chez toi, Seigneur, il y a une porte. Et cette porte c'est toi" Jean 10,9
  • "Dieu n'est pas venu supprimer la souffrance. Il n'est même pas venu l'expliquer, mais il est venu la remplir de sa présence." Paul Claudel
  • "Je t'aime sans conditions" - parole adressée au baptême de chacun(e)
  • "Dieu est Amour !" (1 jn qqch)
  • «Ecoute, mon peuple, et je t’avertirai. Israël, si tu m’écoutais! Qu’il n’y ait pas chez toi d’autre dieu! Ne te prosterne pas devant un dieu étranger! Je suis le SEIGNEUR, ton Dieu, celui qui t’a fait monter d’Egypte;‬
  • Jean 3, 17. Dieu n'a pas envoyé son Fils pour condamner le monde mais pour le sauver
  • Psaume 119, 105. Ta parole est une lampe à mes pieds, une lumière sur mon sentier.
  • Dieu est Amour . Il y a tjs une Lumière au bout du chemin. Voir l extraordinaire dans l’ordinaire
  • Si vous ne restez enfant, vous n'entrerez pas au Royaume, aimez votre prochain comme vous-même, c'est dans votre faiblesse que sera votre force, ne jugez pas, ce que vous aurez délié sur la terre sera délié au ciel..
  • "Réjouissez-vous avec ceux qui sont dans la joie, pleurez avec ceux qui pleurent." Rm 12,15
  • "Va avec la force que tu as !" (Jg 6,14)

Oui Dieu nous a donné sa Parole pour qu’elle nous fasse vivre, et c’est bien le but de l’Eglise : de faire vibrer la Parole de Dieu en nous !

b) Devant la tentation du pouvoir et de l’idolâtrie, Jésus répond : Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et c’est à lui seul que tu rendras un culte. Que d’idoles avons-nous dans notre société ! Quand le matérialisme, la consommation, la productivité, l’individualisme et le seul plaisir personnel, le culte du corps/de la sexualité débridée, deviennent quasi des Dieu, on peut se demander si nous ne cédons pas à la tentation d’auto-suffisance de notre société, la tentation d’oublier que seul Dieu peut nous combler totalement.

c) Devant la tentation de Dieu, Jésus répond : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu ! Combien de fois nous succombons à cette tentation de le mettre à l’épreuve ! « Si tu existes, fais que je réussisse mes examens ! Fais que je guérisse ! Fais que mes parents ne divorces pas ! Fais qu’il n’y ait pas de guerres ! Etc. » Dans le jardin de Gethsémané, Jésus le dit bien : « Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe de douleur. Toutefois, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne. » (Luc 22,42) Ne pas tenter Dieu avec MA volonté, mais SA volonté soit faite, quel programme de toute une vie !

Et vous, quelles sont VOS tentations ? De nos jours, le diable est toujours présent, il est je le crois en nous. C’est lui cherche à nous diviser, à nous détruire, à nous faire chuter. Le diable, c’est pour moi le symbole des pulsions de division et de destruction qui sont en nous et qui cherchent à nous éloigner de Dieu. Et qui cherchent à nous faire entrer en tentation.

Prier pour ne pas tomber en tentation

Toujours dans le jardin des Oliviers, Jésus dit à ses disciples : « Priez afin de ne pas tomber dans la tentation. » (Lc 22,41) Chaque dimanche, nous prions aussi avec ces mots que Jésus nous a enseignés : « ne nous soumets à la tentation » ou mieux encore comme le dit la nouvelle traduction : « ne nous laisse pas entrer en tentation ». Aujourd’hui, quelle tentation ai-je envie de remettre à Dieu ? La tentation de maîtrise, la tentation de toute-puissance, la tentation de désespérance, la tentation de baisser les bras, la tentation… de quoi ? A vous de compléter…

Mais la bonne nouvelle de ce matin, car il y en a une, chers frères et sœurs en Christ et en humanité, c’est que Jésus, le Christ, a traversé le désert et il a traversé les tentations. Ce faisant, il nous a ouvert le chemin pour que, nous aussi, face à nos tentations, nous puissions recevoir cette force qui nous vient de Lui. De même, nous aussi nous pouvons traverser les épreuves de nos déserts et recevoir une force. Car rappelez-vous de cette parole de l’apôtre Paul aux Corinthiens :
Les tentations que vous avez connues ont toutes été de celles qui se présentent normalement aux hommes. Dieu est fidèle à ses promesses et il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais, au moment où surviendra la tentation, il vous donnera la force de la supporter et, ainsi, le moyen d'en sortir. (1 Co 10,13) 
Dieu suffit

Ainsi, muni de sa force, de sa Parole, nous pouvons avancer avec confiance sur notre chemin de vie,  malgré les épreuves, malgré les déchirures, malgré les tentations. Dieu suffit. Il est fidèle. Il saura nous donner ce dont nous avons besoin au moment opportun, c’est ma foi que je vous partage ce matin. C’est ce que j’ai pu personnellement expérimenter dans mes temps d’épreuve et de désert : Dieu m’a aidé à ne pas succomber à la tentation de la destruction et de la désespérance, mais par la prière, par sa Parole vivante, il m’a donné la force. Comme Jésus dans le jardin des Oliviers qui, alors qu’il prie, au plus mal de la tentation, voit un ange du ciel lui apparaître pour le fortifier. Dieu nous envoie ses anges pour nous fortifier, je le crois. C’est ma foi. C’est en quoi je place ma confiance.

Alors en ce jour, je vous propose une démarche pour vous approprier ce thème. Vous avez tous reçu un petit papier de couleur et un stylo. Je vous invite, pendant le jeu d’orgue, à y noter dessus d’une part « mes tentations » ou une tentation (au recto) et d’autre part « mes forces » ou une force qui m’est donnée (au verso). La tentation, cela peut être de nommer une idole de notre société qui vous touche. La force, cela peut être une parole, humaine ou biblique, qui vous donne de la force pour avancer ! Merci de laisser ces billets anonymes. Puis Jeanne passera avec le panier pour les récolter et nous prierons, comme Jésus l’a demandé à ses disciples dans le jardin de Gethsémané, afin de ne pas tomber dans la tentation. Car aujourd’hui, il nous faut prier pour ne pas céder à la tentation de la désespérance ou de la terreur. Gardez la foi, chers amis. Et priez! Gardez confiance, sans pour autant tomber dans l'angélisme. Prier pour ne pas tomber en tentation...

Que Jésus le Christ nous donne sa force pour tenir bon face aux tentations, lui qui a traversé le désert en pleine humanité, sans super pouvoirs.

AMEN

Prédication dite à Forel, le 17 juillet 2016, suite au Camp Biblique Oecuménique de Vaumarcus (CBOV)

mercredi 6 juillet 2016

Le vide

Dans le passé à Vaumarcus
J'y ai beaucoup fait, beaucoup couru, 
Tellement de belles choses j'y ai vécues,
Pourtant cette année le CBOV pour moi n'est plus
Un lieu rempli et même débordant.
Le vide est là, simplement.

Le vide, est là,
Bien malgré moi,
On n’arrête pas de me le répéter,
Pour que je puisse en profiter.

Le vide est là, 
Mais qu'il est difficile le vivre pleinement
et avec joie
Quand ceux que j'aime sont absents!

Le vide est là, 
Mais que puis-je faire ?
C'est comme si je ne pouvais pas me sortir
De cette tentation de l'activisme qui ne fait pas grandir.

Le vide est là, 
Je dois apprendre à lâcher
je dois apprendre à l'habiter.
Je dois apprendre à y placer ma foi.

Le vide est là,
Il s’impose à moi
Et l'on peut y discerner le souffle ténu du Père
Sans qu’il n’y ait rien de plus à faire.

Le vide est là,
Mais pour moi,
S’y révèle la tendresse du Père
Signe de la tendresse à vivre et à... faire!